Connexion / Ancrage, du 11 juin au 2 juillet, centre d'artistes Vaste et Vague

Perte de naïveté*

*déf.: Propos qui échappe par l'ignorance

Il y a quelque temps, j'ai revisité l'oeuvre de Jacques Henri Lartigue, Rivages. Bizarrement cette fois-ci j'ai été frappé par la spontanéité, la candeur et la légèreté de ces gens qui vont à la plage où se promener sur les berges.

J-H Lartigue - Rivages

(photos du livre Rivages, Jacques Henri Lartigue)

J'ai donc, fouillé mes négatifs et ,prient quelques photos, pour illustrer qu'un siècle après Lartigue notre relation avec le bord de mer a changé.

Maintenant, nous n'allons plus à la rencontre de l'océan pour les mêmes raisons. À la recherche d'un ancrage d'une connexion avec la nature en nous!

Nous avons perdu une part de naïveté au cours du dernier siècle. Nous avons aussi perdu une part d'ignorance...

Cette naïveté, cette candeur, cette ignorance perdues laisse place peut-être à plus de connaissances, plus de responsabilités... Et maintenant, une certaine lourdeur émane des photos.

À cet endroit, à la rencontre de l'océan, nous ne pouvons plus avancer, nous pouvons marcher d'un côté comme de l'autre, mais immanquablement nous nous retrouvons face à nos choix, à réfléchir...

La fuite est impossible.

Plus d'informations sur le centre d'artistes Vaste et Vague, ici.

 

Leave a comment